Accueil

Espèces invasives

 Les espèces invasives

Qu’il s’agisse de la faune ou de la flore, des espèces importées volontairement ou accidentellement par l’homme peuvent, une fois acclimatées, se reproduire. Si elles disposent en plus d’un caractère envahissant, elles seront dites invasives. Elles nuiront soit aux plantes et animaux locaux, soit représenteront un danger pour l’homme.
Les élus d’Antrain Communauté se sentant concernés par cette problématique, ont décidé d’agir en recensant et luttant sur les foyers présents sur notre territoire. Une attention toute particulière est apportée à certaines plantes, dont les Renouées Asiatiques, ainsi qu’au Frelon Asiatique.


Le Frelon Asiatique

Arrivé accidentellement sur le Port Marchand de Bordeaux il y a moins d’une dizaine d’années, ce Frelon, colonise rapidement la métropole. 8 nids ont été recensés en 2014. C’est pourquoi, avant même que les premiers nids ne soient inventoriés, nos élus ont choisis de prendre en charge leur coût de destruction. Un engagement qu’ils ont réitéré cette année et qui ne concerne pas le Frelon commun prédateur des guêpes et adapté à nos écosystèmes.

Si vous suspectez sa présence, la première étape consiste à savoir les reconnaître (photos, individus morts ou blessés).
Pour vous aider vous pouvez vous servir de cette clé de différenciation élaborée par le Muséum National d’Histoire Naturelle : Fiche Identification Frelon Asiatique


Si vous ne les avez aperçus que fugacement en vol, vous pouvez fabriquer un piège sélectif qui ne nuira pas au reste de la Faune. Vous pouvez l’installer, soit près du nid supposé, soit près des arbres fruitiers ou des ruches d’abeilles domestiques. Ce prédateur à autant besoin de nectar, de fruits que des protéines des abeilles.
Pour fabriquer un piège, l’Association Action Anti Frelons Asiatiques a mis en ligne ce guide de fabrication pour piège sélectif :  Guide AAAFA pour piégeage sélectif / http://anti-frelon-asiatique.com/contact/

Si vous avez localisé un nid mais que vous avez encore un doute, vous pouvez faire appel aux services d’Antrain Communauté ou de vos mairies afin qu’ils se rendent sur place.

Lorsque vous êtes certain de l’existence d’un nid, il vous suffit de contacter votre secrétaire de Mairie qui remplira un formulaire de prise en charge à sa disposition afin que le FGDON puisse intervenir. Attention, vous ne devez pas tenter de déloger ou détruire le nid vous-même ! En effet, le FGDON (ancien FEVILDEC) est habilité à l’utilisation de dioxyde de souffre en poudre. C’est ce produit qui sera placé à l’entrée du nid ainsi qu’à l’intérieur. Son action lente garantira que la ou les Reines retourneront au nid et seront contaminées. Sans quoi, si le nid explose ou que la Reine était absente au moment où vous auriez détruit le nid, elle établira sa colonie un peu plus loin et le risque perdurera.
Pour plus d’information sur l’organisme habilité pour l’Ille-et-Vilaine :  http://www.fevildec.fr/


Les plantes invasives

En 2014 a été réalisé un inventaire des plantes invasives sur l’ensemble des communes situées sur le périmètre du SAGE Couesnon. Aux vues des résultats de cet inventaire, nos efforts de lutte se concentreront principalement sur 3 plantes : La Berce du Caucase, la Balsamine de l’Himalaya ainsi que les Renouées du Japon, les milieux terrestres, comme les bords de cours d’eau sont concernés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les plantes invasives présentes sur notre territoire vous pouvez consulter le site du SAGE Couesnonhttp://www.sage-couesnon.fr/   lettre d'info 1 / lettre d'info 2
Un guide de reconnaissance a spécialement été élaboré à la même période et est accessible en téléchargement libre : guide reconnaissance.

Si vous désirez lutter contre des foyers de plantes invasives, des précautions particulières sont à prendre. Ces quelques conseils peuvent vous aider :  Lutte Renouée.
Les déchets de plantes invasives ne peuvent être amenés en déchèterie et doivent être déposé sur une surface bitumée afin de limiter leur reprise. Depuis le 20 Avril 2015 il est d’ailleurs possible de les brûler en respectant les précautions de l’arrêté préfectoral suivant : arrêté préfectoral

Pour plus d’information sur les plantes invasives, le Conservatoire Botanique National de Brest a élaboré une liste des plantes vasculaires invasives de Bretagne : la liste du CBNB.

Enfin en cas de doute, il est possible de prendre rendez-vous avec le Technicien d’Antrain Communauté afin qu’il vienne sur place afin de reconnaître l’espèce et de vous conseiller sur le mode de gestion approprié. Durant l’été 2015, ces visites ne pourront avoir lieu qu’à partir du 21 Juillet, mais pourront être posées à l’avance.

Contact :
Antrain Communauté - Maison du développement - 1 rue de Fougères - 35560 ANTRAIN /
EMAIL / 0299983724